Tout savoir sur le dulce de leche

Dulce de leche
25 novembre 2021 0 Comments

Qu’est-ce que le dulce de leche ?

Le dulce de leche, aussi appelé manjar, arequipe ou cajeta, est un produit obtenu par la cuisson de sucre et de lait, et généralement utilisé comme dessert de couverture, ou comme pâte à tartiner. Sa consommation s’étend à tous les pays d’Amérique latine, mais également à la France et, à présent, à Grenoble ! Ce produit reçoit des noms différents selon le pays dans lequel il est consommé, et présente également quelques variétés régionales.

Il est largement utilisé dans les desserts tels que les alfajores, les cuchuflíes, les gaufrettes , les crêpes, les gaufres, les glaces et les gâteaux de manière générale. La saveur et la couleur du dulce de leche sont dues à une combinaison de plusieurs processus de brunissement.

Quel pays a inventé le dulce de leche ?

Le dulce de leche est, pour l’imaginaire populaire, l’une des grandes inventions argentines. Cependant, les historiens s’accordent à dire que les desserts à base de lait ont toujours été là. En fait, le dulce de leche, bien qu’avec d’autres noms et de légères variations, est consommé dans une grande partie du monde. Cajeta, au Mexique ; arequipe en Colombie ou manjar blanco, au Pérou et au Chili ; caramel à tartiner aux États-Unis; ou confiture de lait en France, voici quelques uns des nombreux noms donné au dulce de leche. 

La plupart des pays d’Amérique latine prétendent avoir inventé le dulce de leche, cependant, aucun n’a d’appellation d’origine. Voici un extrait des nombreuses légendes ou histoires qui font désormais partie de la culture culinaire de chaque pays.

  • En Argentine, on pense que c’est en 1829, lors de la signature du Pacte de Cañuelas, qui mit fin à la guerre civile menée à Buenos Aires, que le cuisinier de l’homme politique Juan Manuel de Rosas, laissa une casserole avec du lait et du sucre sur le feu, créant cette pâte brune magique connue aujourd’hui sous le nom de dulce de leche.
  • Au Brésil, des écrits de 1773 ont été trouvés dans lesquels il est mention d’une pâte à base de lait et de sucre. Le doce de leite brésilien maison utilise la même recette qu’en argentine, mais avec le double de sucre : 1 kg pour 1,5 litre de lait. Et les barres de dulce de leche plus épaisses sont typiques du Minas Gerais. 
  • Au Paraguay et en Indes, des desserts à base de ces deux ingrédients sont également connus.
  • Les dernières recherches sur le dulce de leche trouvent des traces de son origines remontant au sixième siècle. On trouve ainsi des traces prouvant que dulce de leche faisait déjà partie de la cuisine indonésienne et qu’il se développait dans le reste des îles les plus proches, comme les Philippines. Des années plus tard, lorsque la couronne espagnole contrôlait les territoires philippins, de nombreux marins ont découvert le dulce de leche, qui s’est ensuite rapidement étendu au reste des colonies espagnoles, comme l’Amérique.

Quoiqu’il en soit, d’origine indienne, indonésienne, argentine ou brésilienne, le dulce de leche a fini par faire partie de la culture de l’Argentine, mais aussi d’autres pays d’Amérique Latine, qui ont su faire du dulce de leche d’une manière unique. Le Mexique fait partie de ces pays, tout comme la Colombie ou le Pérou par exemple.

Comment appelle-t-on le dulce de leche dans les différents pays d’Amérique Latine ?

Cajeta, arequipe, manjar blanco…  Le dulce de leche a plusieurs significations et malgré la simplicité de ses ingrédients (lait de vache et sucre), ses ingrédients varient selon les pays et, bien sûr, la façon dont ils sont incorporés dans les desserts.

  • La cajeta, le dulce de leche typique du Mexique : Un voyage au Mexique consiste à visiter les plages de la Riviera Maya, flâner et goûter à la gastronomie locale dans les rues de Mexico et visiter la vie et l’œuvre de Frida Kahlo. Cependant, il existe un bonbon qui vous rendra fou : la cajeta. C’est la version mexicaine du dulce de leche, qui est fabriqué à partir de lait de brebis, et qui peut avoir des variantes à la vanille, au vin et certaines sont même fumées. L’amour des Mexicains pour la cajeta qu’elle a été déclarée dessert officiel du bicentenaire de l’Indépendance du Mexique.
  • L’arequipe colombienne : L’arequipe colombienne est la douceur avec laquelle chaque enfant partenaire a grandi dans son enfance. Dans cette version, on ajoute de la cannelle pour lui donner une autre touche de saveur, et les Colombiens l’apprécient de la manière la plus simple : avec des crackers salés.
  • Le manjar blanco péruvien : Comme son nom l’indique, ce dessert péruvien a une couleur plus claire que son frère dulce de leche, puisqu’il reste moins longtemps en feu. De cette façon, il ne caramélise pas et est parfait pour remplir les alfajores.
  • Le doce de leite brésilien : Il est assez semblable au dulce de leche argentine, mais utilise deux fois plus de sucre dans sa recette.

Voici un listing des noms donnés au dulce de leche dans les différents pays d’Amérique Latine : 

  • Argentine : Dulce de leche

Havanna – Dulce de leche

  • Mexique : Cajeta, souvent parfumé à la cardamone et à la canelle
  • France : Confiture de lait, avec un pourcentage de sucre réduit. 

Chimbote – Dulce de Leche

Chimbote - Dulce de Leche
  • Brésil : Doce de leite, un dulce de leche très peu commercialisé, souvent fait maison. Il dénote par un grand pourcente de sucre dans sa recette.
  • Pérou : Mangar blanco, souvent parfumé à la chirimoya ou à la fraise.
  • Colombie : Arequipe, plus épais que le dulce de leche argentin. Souvent utilisé dans la patisserie.
  • Espagne : Dulce de leche, similaire au dulce de leche argentin.
  • Uruguay : Dulce de leche, similaire au dulce de leche argentin.
  • Bolivie : Dulce de leche, une recette souvent faite maison. 
  • Etats-Unis : Caramel spread, avec un pourcentage de sucre réduit. 

La journée internationale du dulce de leche

Le dulce de leche fait partie de ces produits qui, rien qu’en le nommant, nous mettent l’eau à la bouche. Il nous accompagne pour les toasts du petit déjeuner, le pain d’épice l’après-midi et la crème glacée pour le dessert. Et il s’utilise également dans des dizaines de recettes. C’est à cause de ces sucreries qu’une journée spéciale lui est dédiée, le 11 octobre, qui a été déclaré « Journée mondiale du dulce de leche« .

Les desserts typiques à base de dulce de leche

Avec des crackers, sur des muffins ou simplement à la cuillère, le dulce de leche est au cœur de nombreux desserts à travers le monde.

Les alfajores

Nous ne pouvons pas oublier les alfajores, qui malgré leur origine andalouse, sont devenus l’icône de l’Argentine. Il se compose de deux biscuits à la fécule de maïs cuits au four à l’intérieur desquels se trouve un cœur de dulce de leche. Une délicieuse bouchée à manger.

Le polvito uruguayen

Le polvito uruguayen, à base de dulce de leche, de biscuit et de meringue au four, est une réinterprétation du mythique dessert uruguayen Príncipe Humberto que Gran Canaria a fait sien.

La Glace au dulce de leche maison

Il s’agit d’une recette de crème glacée super dulce de leche. Il contient beaucoup de dulce de leche et de délicieuses pépites de chocolat.

Quels sont les avantages du dulce de leche ?

Quand il s’agit de nourriture, les mythes et les vérités sont toujours présents. Certains sont des inventions de nos parents pour que nous nous limitions aux quantités, d’autres ont des fondements plus formels. Nous passons en revue certains d’entre eux afin que vous puissiez profiter du dulce de leche sans culpabilité. Étant un bonbon, sa consommation excessive affecte la santé. Malgré cela, ainsi que, par exemple, son origine n’est pas claire, puisque nombreux sont les pays qui se disputent pour être les propriétaires du dulce de leche, certaines théories que nous clarifierons ci-dessous tournent également autour de cette délicatesse.

Comment conserver le dulce de leche ?

C’est marrant comme le pot de dulce de leche quitte le magasin ou l’étagère du supermarché pour finir au réfrigérateur, comme si quand on l’ouvrait il fallait le garder au frais pour qu’il ne se gâte pas. Étant un produit riche en sucre, il contient peu d’eau, ce qui empêche les micro-organismes de s’y développer, ce qui le rend idéal à conserver à température ambiante, à l’intérieur du placard. S’il est conservé au réfrigérateur, il ne se passe rien de mal, seulement que la pâte peut être un peu plus difficile à manipuler lors de l’étalement, par exemple.

Le dulce de leche fait-il grossir ? 

Cet aliment fournit des glucides, des protéines et des graisses, c’est pourquoi il est considéré comme un aliment énergétique. Ces caractéristiques conduisent à sa consommation avec modération, puisqu’elle apporte environ 60 calories par portion, ce qui serait une cuillère à soupe, où la majorité serait du sucre. Dans le cas des enfants, le dulce de leche est considéré comme une bonne source d’énergie, de calcium et de protéines de haute valeur biologique qui sont très importantes pour le stade de croissance.

Les diabétiques peuvent-il manger du dulce de leche ?

En raison de sa teneur élevée en sucre, le dulce de leche n’est pas l’un des bonbons les plus recommandés par les médecins pour les patients diabétiques, mais il existe une alternative pour se faire plaisir. Vous pouvez remplacer le sucre par un édulcorant ou de la stévia, et certaines marques remplacent le lait entier par du lait écrémé. Cette variété apporte environ 45 calories par cuillère à soupe et est la plus adaptée aux personnes en surpoids et diabétiques, à condition qu’elle soit autorisée par le spécialiste, qui déterminera également les quantités si cette recette est approuvée.

Leave a Comment

Your email address will not be published.